Historique des Conférences et Ateliers de formation


Octobre 2022 - [Conférence et Atelier] Imagerie mentale et psychothérapie

Par M. Arnaud PICTET (Genève)

Arnaud PICTET est Docteur en Psychologie, Psychologue et Psychothérapeute dans un cabinet médical à Genève (Pôle Positif) et au Pôle Santé Psychologique (PSP) de l'Université de Genève. Dans son activité clinique, il pratique les thérapies cognitives et comportementales dans la prise en charge des adolescents et des adultes. Sur le plan académique, ses recherches s’intéressent à l’influence de l’imagerie mentale et des biais cognitifs dans le développement et le maintien des troubles psychologiques. Il s’intéresse également au développement d’interventions administrées sous la forme de programme en ligne ou d’applications smartphone pour la mise à disposition d’outils thérapeutiques ciblés et efficaces aux nombreuses personnes qui ne bénéficient d’aucun traitement.


[Conférence] Le suicide en images : l’imagerie mentale dans l’évaluation et la prise en charge des comportements suicidaires

Les enquêtes de santé récentes ont mis en évidence une augmentation inquiétante des comportements suicidaires chez les adolescents et les jeunes adultes, une population déjà bien connue pour ses hauts niveaux de stress, d’anxiété et de symptômes dépressifs. En dépit des connaissances accumulées au cours des dernières décennies dans ce domaine, la prise en charge des personnes suicidaires reste un défi extrêmement complexe à relever pour les cliniciens. Dans ce contexte, la mise en évidence récente du rôle de l’imagerie mentale dans le comportement suicidaire pourrait ouvrir la voie à des avancées prometteuses aussi bien sur le plan de l’évaluation du risque que du traitement psychothérapeutique.

 

Bibliographie :

  • Bentum, J.S, Sijbrandij, M., Huibers, M.J.H., Huisman, A., Arntz, A., Holmes, E.A, Kerkhof J.F.M. (2017) Treatment of Intrusive Suicidal Imagery Using Eye Movements. International Journal of Environmental Research and Public Health, 14:714. https://doi.org/10.3390/ijerph14070714
  • Holmes, E.A, Crane, C., Fennell, M.J.V, & Williams, J.M.G. (2007). Imagery about suicide in depression -”Flash-forwards”? Journal of Behavior Therapy and Experimental Psychiatry, 38, 423-434. 10.1016/j.jbtep.2007.10.004
  • Knagg, H., Pratt, D., Taylor, P. J., & Palmier-Claus, J. (2022). A positive mental imagery intervention for targeting suicidal ideation in university students: A pilot study. Clinical Psychology & Psychotherapy, 29, 1392– 1402. https://doi.org/10.1002/cpp.2720
  • Lawrence, H.R., Nesi, J., & Schwartz-Mette, R.A. (2021). Suicidal imagery: Investigating a novel marker of suicide risk. Emerging Adulthood. https://doi.org/10.1177/21676968211001593
  • Macalli, M., Navarro, M., Orri, M., Tournier, M., Thiébaut, R., Côté, S. M., & Tzourio, C. (2021). A machine learning approach for predicting suicidal thoughts and behaviours among college students. Scientific reports, 11, 1-8.

 


[Atelier] Imagerie mentale et psychothérapie

L’imagerie mentale a toujours occupé une place importante dans la prise en charge des troubles psychologiques, mais ce n’est que depuis récemment que cette thématique a fait l’objet d’études scientifiques rigoureuses et a été formellement intégrée dans des protocoles d’interventions cliniques, en particulier au sein des thérapies comportementales et cognitives.

 

L’objectif de l’atelier sera de montrer en quoi l’évaluation des images mentales dans la pratique clinique offre une voie d’accès privilégiée aux processus affectifs, cognitifs et comportementaux qui sont au cœur d’un grand nombre de difficultés rencontrées par les patients.

 

Les méthodes d’évaluation de l’imagerie mentale seront présentées et mise en pratique au moyen de vignettes cliniques et de jeux de rôles, avec l’idée de parvenir à dresser une cartographie précise et individualisée de l’imagerie mentale pour un patient donné. Sur cette base, différents types d’interventions axées sur l’imagerie mentale seront présentées et mise en perspective avec les protocoles de thérapies comportementales et cognitives existants.

Bibliographie

  • Blackwell, S. E., Browning, M., Mathews, A., Pictet, A., Welch, J., Davies, J., Holmes, E. A. (2015). Positive imagery-based cognitive bias modification as a Web-based treatment tool for depressed adults. A randomized controlled trial. Clinical Psychological Science
  • Ceschi, G., & Pictet, A. (2018). Imagerie mentale et psychothérapie. Editions Mardaga
  • Holmes, E.A., Blackwell, S.E., Burnett Heyes, S., Renner, F., & Raes, F. (2016). Mental imagery in depression: Phenomenology, potential mechanisms, and treatment implications. Annual Review of Clinical Psychology
  • Pictet, A., & Holmes, E.A. (2013). The powerful impact of mental imagery in changing emotion. In B. Rimé, B. Mesquita & D. Hermans (Eds.), Changing Emotions : Psychology Press.
  • Pictet, A., Jermann, F., & Ceschi, G. (2016). When less could be more: Investigating the effects of a brief internet-based imagery cognitive bias modification intervention in depression. Behaviour Research and Therapy.


Juin 2022 - [Conférence] TCC des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

Conférence animée par le Dr Nathalie MORAGUES, psychiatre et psychothérapeute, membre et enseignante au sein de l'association.

Des études contrôlées et des études de suivi ont démontré l'efficacité de la thérapie comportementale et cognitive (TCC) dans le traitement des TCA. Plusieurs revues de littérature systématisées ont confirmé ces résultats : NICE (Wilson & Shafran, 2005), Cochrane (P. J. Hay, Bacaltchuk, & Stefano, 2004; P. P. Hay, Bacaltchuk, Stefano, & Kashyap, 2009).

Il existe aussi des données prometteuses en ce qui concerne le traitement spécifique de l’anorexie restrictive, même si cette dernière semble plus réfractaire lorsqu’elle est chronique. La TCC est également un traitement efficace de l’hyperphagie boulimique (Binge Eating Disorder). Bref, ce type de thérapie est celui qui a le mieux fait ses preuves dans le traitement des troubles du comportement alimentaire.



Juin 2022 - [Atelier] TCC des insomnies

Avec M. Sylvain DAGNEAUX, Psychologue et psychothérapeute à Montrouge.

La TCC de l'insomnie est recommandée comme traitement de première intention de l'insomnie chronique chez l'adulte de tout âge. Près de 10% de la population générale souffre d'insomnie chronique, avec une prévalence beaucoup plus importante pour les patients ayant des troubles psychiatriques (anxiété, dépression...).

 

L'insomnie et les troubles du sommeil sont en interaction avec ces autres troubles, il semble donc important de pouvoir améliorer le sommeil de nos patients

 

Les objectifs de cette formation étaient les suivants :

  • Introduire les notions essentielles à la prise en charge de l’insomnie
  • Connaître la double régulation du rythme veille/sommeil (homéostatique et circadienne)
  • Proposer un modèle de régulation du sommeil incluant les mécanismes d’éveil
  • Connaître la conceptualisation, les règles d’hygiène du sommeil, les analyses fonctionnelles, le plan thérapeutique
  • Réaliser une psycho-éducation
  • Proposer une conceptualisation fonctionnellle du trouble insomnie
  • Identifier les croyances dysfonctionnelles du thérapeute et du patient

Bibliographie

  • « Les bases de la TCC insomnie : prendre en charge l'insomnie par les TCC » Sylvain Dagneaux
  • (Lecture recommandée du chapitre "ce que le thérapeute doit savoir avant la formation")
  • « Vaincre les ennemis du sommeil », Charles Morin
  • « Pour aller plus loin sur le sommeil : Sommeil et psychiatrie », Poirot et Schroder
  • « Les troubles du sommeil », Billiard et Dauvilliers


Octobre 2021 - [Conférence et Atelier] Burn-Out

Avec le Pr Abdel Halim BOUDOUKHA

 

Le Pr Abdel Halin BOUDOUKHA est professeur de psychologie à Nantes. C’est un spécialiste du stress et du Burnout. Il est membre et enseignant pour la TCC et directeur du comité scientifique pour le congrès national de l’AFTCC.


Si les professionnels sont plutôt bien protégés des risques de leur travail sur leur santé physique, il n’en va pas de même en ce qui concerne leur santé psychique.

Au cours des trente dernières années, les médias ont régulièrement mis au-devant de la scène la souffrance psychique de certains professionnels, souffrance parfois dramatique (cf. les suicides au travail). Dès lors le législateur s’est penché sur le phénomène appelé « Risque PsychoSociaux » (RPS) qui recouvre un grand nombre de facettes. Parmi celles- ci, le syndrome de « burn-out » occupe une place à part tant il semble invasif. S’il fait l’objet de nombreuses publications scientifiques sur ses aspects étiologiques, elles restent rares en ce qui concerne sa prise en charge.

 

Sur ce plan, la TCC offre l’avantage, non seulement de conceptualiser le problème mais encore de l’articuler avec les connaissances scientifiques pour proposer un plan thérapeutique réalisable, concret et efficace.

 

C’est dans cette veine que s’est inscrit cet atelier. Il a visé, après avoir identifié et évalué le burn-out, à saisir les grandes lignes de la prise en charge en TCC classique mais également dans une approche plus transdiagnostique.

 

Il a permis aux personnes inscrites de délimiter les frontières psychopathologiques du burn-out, d’utiliser les outils d’évaluation les plus pertinents d’un point de vue psychométrique, de mettre en œuvre une analyse fonctionnelle TCC et enfin, lors de comorbidités, d’utiliser une approche transdiagnostique.

Bibliographie

  • Boudoukha, A. H. (2020). Burn-out et Stress Post-traumatique. Paris : Dunod.
  • Boudoukha, A. H. (2015). Risques Psycho-Sociaux des magistrats : Appréhension des risques de stress professionnel, de burn-out et de souffrance au travail des juges. In R. Cotenceau et R. Benegadi (Eds).
  • Boudoukha, A. H. (2015). Stress, burn-out, harcèlement moral : De la souffrance au travail au management qualitatif. Paris : Dunod
  • Chapelle, F., & Monié, B. (2008). Bon stress, mauvais stress : mode d’emploi. Paris: Odile Jacob.


Novembre 2020 - Couple et bonheur - TCC des troubles sexuels

Avec le Pr Nadia KADRI (Casablanca, Maroc).

 

Nadia KADRI est Médecin et Professeur de Psychiatrie.

Fondatrice et ex organisatrice et enseignante à la Faculté de Médecine, Université Hassan II Casablanca des Diplôme d'Université de Thérapie Cognitivo-Comportementale, Diplôme d'Université de Psychologie Clinique et de Médecine Comportementale, et Diplôme d'Université de Sexologie Clinique

  • Présidente de l’Association Marocaine des Psychiatres d’Exercice Privé.
  • Ancienne Présidente de la Société Marocaine de Psychiatrie
  • Présidente de l'association Marocaine Universitaire de Santé Sexuelle.
  • Ex Présidente, et actuelle Secrétaire Générale de l'Association Marocaine des Thérapies Comportementales et Cognitives qui est membre affilié de l’European Association for Behavioural and Cognitive Therapies (EABCT)
  • Ancienne Responsable du Laboratoire de Recherche en Santé Mentale, Cognition et Psychopathologie de l'Université Hassan II de Casablanca (Maroc).

Ses recherches, publiées au niveau national et international, portent sur les études épidémiologiques en Santé Mentale (1ère étude Nationale sur la prévalence des troubles Mentaux au Maroc), la périnatalité et la Santé mentale de la femme, la Sexualité et ses troubles, Ramadan et Santé Mentale, les troubles anxieux, les troubles de l'humeur, les addictions, les Thérapies Cognitives et Comportementales et la stigmatisation.

 

Elle a publié plus d'une centaine d'articles scientifiques ou chapitres de livres en arabe, français et anglais ainsi que plusieurs livres nationaux et internationaux. Parmi les livres édités au Maroc aux Editions Le Fennec : Manuel d'éducation sexuelle (2009), Guide de l'anxieux (2011), Affirmation de soi et Santé Mentale (2013), Estime de soi (2016), Couple, comment le construire, comment le préserver (2018), Des peurs et des Hommes (2020).



Septembre 2020 - La psychothérapie modulaire dans les troubles de l’humeur et l’anxiété chez l’adulte : de la conceptualisation de cas à la mise en place de la stratégie d’intervention

Conférence : « L’acceptation : un concept à la mode en psychothérapie. Approche critique et implication pour la pratique »

 

La notion d’acceptation est centrale à toutes les nouveaux développements psychothérapeutiques qui ont fleuri au sein de la troisième vague des TCC. Cette notion revêt cependant différentes conceptions qui peuvent être contre-intuitives, voire contradictoires, et mener à des pratiques cliniques très différentes.

 

Dans cette conférence, j'ai présenté différentes perspectives sur l’acceptation et proposé une définition qui met en exergue les processus psychologiques essentiels pour l’acceptation dans un contexte thérapeutique. Deux modes d’interventions psychothérapeutiques centrés sur l’acceptation ont ensuite été présentés, un basé sur la pleine conscience, l’autre sur l’exposition.

 

BIBLIOGRAPHIE

  • Philippot, P., Dethier, V., Vervliet, B., Treanor, M, Conway, C, Zbozinek, T., & Craske, M.G. (2016). Maximiser la thérapie par exposition : une approche basée sur l’apprentissage. Revue Francophone de Clinique Comportementale et Cognitive
  • Philippot, P. (2007). La thérapie basée sur la pleine conscience : mindfulness, cognition & émotion. In J. Cottraux (Ed.), Nouvelles perspectives en thérapie cognitive. Paris: Masson.
Télécharger
Présentation de la Conférence
PHILIPPOT Conference 11 sept 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 328.9 KB

« La psychothérapie modulaire dans les troubles de l’humeur et l’anxiété chez l’adulte : de la conceptualisation de cas à la mise en place de la stratégie d’intervention »

 

De nombreux troubles de l'humeur et de l'anxiété partagent des processus communs qui sont responsables du développement et du maintien du trouble. Un ensemble limité de processus psychologiques semble expliquer la plupart des phénomènes psychopathologiques observés dans ce domaine.

 

Ces processus comprennent, par exemple, l'évitement expérientiel, la rumination ou l'intolérance à l'incertitude. Dans cette optique, les traitements devraient cibler spécifiquement les processus qui sont actifs chez un individu donné. La littérature a identifié les principaux processus étiopathologiques actifs dans les troubles de l'humeur et de l'anxiété. Ces processus appartiennent à différents domaines : le comportement, la régulation des émotions, la cognition, la métacognition et le soi.

 

Dans cet atelier, j'ai présenté comment formuler une conceptualisation de cas transdiagnostiques basée sur les processus et comment concevoir et appliquer un traitement modulaire sur cette base.

 

L’atelier a présenté :

  • Le raisonnement qui sous-tend une approche de la conceptualisation de cas transdiagnostiques basée sur les processus ;
  • Les processus identifiés comme actifs dans les troubles de l'humeur et de l'anxiété ;
  • Une démarche clinique empiriquement fondée pour identifier ces processus ;
  • Une méthodologie de co-construction avec le patient d’une synthèse de toutes ces données au sein d’un modèle holistique ;
  • La mise en place d’un traitement modulaire visant ces processus transdiagnostiques.

Des cas ont été présentés et des jeux de rôles organisés pour chaque étape de la démarche.

 

BIBLIOGRAPHIE

  • Dethier, V., Baeyens, C., Bouvard, M., & Philippot, P. (2015). Application à un cas clinique d’un protocole d’évaluation des processus pour les troubles anxio-dépressifs. Journal de Thérapie Comportementale et Cognitive, 25(3), 93-105.
  • Philippot, P., Bouvard, M., Baeyens, C., & Dethier, V. (2015). Vers un protocole de traitement processuel et modulaire des troubles anxio-dépressifs. Journal de Thérapie Comportementale et Cognitive, 25(3), 106-116.
  • Philippot, P., Bouvard, M., Baeyens, C., & Dethier, V. (2019). Case conceptualization from a process‐based and modular perspective: rationale and application to mood and anxiety disorders. Clinical psychology & psychotherapy, 26, 175-190. DOI:10.1002/cpp.2340


Décembre 2019

L'IRCCADE a participé au Congrès de l'AFTCC à Paris !
Vous avez pu y rencontrer nos membres à notre stand pour parler #TCC, #formation, #Supervision et #Intervision dans le sud-ouest.
Un cours de l'IRCCADE a été présenté en atelier au congrès AFTCC :
"Difficultés du thérapeute devant un patient déprimé complexe. Comment faire pour débuter ? Quels pièges déjouer au cours de la thérapie ?"


Décembre 2019 [Conférence] Troubles du Comportement Alimentaire : Boulimie et Hyperphagie

Par le Dr Nathalie MORAGUES, Psychiatre-Psychothérapeute, membre et enseignante de l'IRCCADE.

Conférence organisée pour les étudiants de Master en Psychologie.



Octobre 2019 [Conférence et Atelier] - Exposition et réalité virtuelle pour les patients anxieux : de la théorie à la pratique

[Conférence] : « Survol des recherches utilisant la réalité virtuelle en psychothérapie et de leurs implications »

 

Les applications de la réalité virtuelle ont évolué beaucoup depuis 10 ans. La technologie permet désormais le développement des outils relativement flexibles et très pertinents pour les applications cliniques. La conférence a présenté des exemples pour la thérapie cognitive comportementale des troubles d’anxiété, des dépendances, des troubles alimentaires, des psychoses, de l’autisme, de la schizophrénie et en neurosciences.

L’intégration de l’intelligence artificielle dans ces nouvelles applications a aussi été abordée brièvement. Des pistes d’explications ont été proposées pour comprendre les mécanismes sous-jacents à l’efficacité de la réalité virtuelle pour induire des émotions, pensées et comportements utiles pour les chercheurs et praticiens en psychologie.

 

La conclusion a abordé des pistes de réflexion sur les implications éthiques et sur l’avenir de la profession.

Télécharger
Présentation du Pr Bouchard
IRCCADE 2019 Conférence RV et psycho.pd
Document Adobe Acrobat 3.7 MB

Psychologue depuis 1991 et professeur titulaire à l’Université du Québec en Outaouais (UQO), le Pr BOUCHARD est spécialisé dans le traitement des troubles d’anxiété et l’utilisation d’outils technologiques en psychothérapie. Depuis plus de 15 ans, il a effectué de nombreuses recherches sur l’efficacité de la réalité virtuelle en tant qu’outil thérapeutique et il est considéré comme un expert mondial en cyberpsychologie clinique.

 

Un grand merci au Professeur BOUCHARD pour la qualité de son exposé sur un sujet à la fois passionnant, pertinent et dont l'efficacité est si bien documentée !


[Atelier de formation] : « Intégrer la réalité virtuelle dans la TCC des troubles d’anxiété - De la science de l’exposition à l’art de la pratique clinique »

 

Cet atelier a permis de situer l’usage de la réalité virtuelle dans le cadre général de la TCC des troubles d’anxiété. Un résumé des principes essentiels à maîtriser a été suivi d’une introduction à la réalité virtuelle et son efficacité dans le traitement des troubles d’anxiété. L'atelier a ensuite abordé l’application de la réalité virtuelle pour chaque trouble d’anxiété (quelques études empiriques, présentation du protocole de traitement et nuances cliniques à intégrer) : phobies spécifiques, trouble panique avec agoraphobie, troubles d’anxiété sociale, trouble d’anxiété généralisée, trouble obsessionnel compulsif, et trouble de stress post-traumatique. Plusieurs démonstrations et échanges pratiques avec l’audience ont été réalisées pour illustrer de façon pratique comment procéder. L’atelier a ensuite porté sur les mécanismes qui peuvent expliquer pourquoi la réalité virtuelle s’avère efficace comme outil d’exposition (sentiment de présence et l’intégration multisensorielle) et sur les effets secondaires négatifs pouvant être induits par les immersions en réalité virtuelle (cybermalaises), ainsi que comment tenir compte de ces facteurs lors de l’application de la TCC. Différents environnements virtuels ont été présentés tout au long de la formation et celle-ci s'est terminée sur un aperçu d’autres applications de la réalité virtuelle en TCC (p.ex., addictions et dépendances, gestion de la douleur aiguë, problèmes liés au poids et à l’image corporelle, schizophrénie, etc.).

 

À la fin de cette formation de 7 heures, les participants auront pu acquérir les connaissances nécessaires pour juger de la valeur empirique de l’exposition en réalité virtuelle, de l’efficacité de la TCC lorsque combinée avec l’exposition en réalité virtuelle, des forces et limites de cette technologie, et des options technologiques disponibles. Ils auront compris les principaux enjeux pratiques et contre-indications potentielles. Finalement, ils auront vu des exemples pratiques de protocole où la TCC tire profit de la réalité virtuelle.


Juin 2019 [Atelier] - Découvrir l’Entretien Motivationnel 2.0 en exercices pratiques

Avec le Dr Nicolas DUCHESNE, Psychiatre à Montpellier, membre de l'IRCCADE

et le Dr Jean-Pascal SASTOURNE, Médecin généraliste psychothérapeute (Ille sur Têt)


Si l’étape motivationnelle appartient en propre aux TCC, W.Miller et St. Rollnick ont développé une technique d’entretien motivationnel vraiment performante qui renvoie nos balances décisionnelles au rang de vieilleries.

 

Objectifs : rafraichir nos techniques communicationnelles dans l’objectif de booster l’alliance avec vos patients dans les situations délicates de la vie clinique (réactances du patients, pièges des réflexes émotionnels chez le thérapeute, selon les divers styles relationnels...) Ouverture de l’ambivalence, nuances des reflets, valorisation du discours changement, surf avec les résistances, questionnement des besoins-raisons-désirs, rencontre avec ses valeurs.

 

Nous avons suivi, grâce à beaucoup d’exercices pratiques, les quatre étapes processuelles du plan de l’EM, avec quelques rappels théoriques brefs, ponctués au besoin de quelques illustrations vidéos. L’orientation vers un objectif précis ainsi engagée, l’analyse fonctionnelle vient parfaitement en continuité.

 

BIBLIOGRAPHIE

  • Cariou-Rognant AM, Chaperon AF, Duchesne N « L’affirmation de soi par le jeu de rôle » Dunod 2007, seconde édition révisée 2014.
  • Cungi C, « L’alliance thérapeutique », Retz, 2006, avec un CD pédagogique.
  • Miller W & Rollnick St. « L'entretien motivationnel : Aider la personne à engager le changement. » Inter Editions 2013, et 2nde édition 2019.
  • Arkowitz H., Miller W., Rollnick St. Pratique de l'entretien motivationnel en santé mentale 2016 Dunod.

Mai 2019 [Soirée thématique] Supervision en TCC

Une belle rencontre entre superviseurs, thérapeutes TCC et étudiants de l'IRCCADE, qui a permis de mieux définir ce qu'est la supervision en TCC et de lever les craintes à l'engagement dans ce travail collaboratif de compagnonnage...

 

Avec le Dr Christine MIRABEL-SARRON, Psychiatre, ancienne présidente de l'AFTCC,  Responsable du centre de psychothérapie universitaire de l’hôpital Saint-Anne de Paris, enseignante à Paris V et autres universités françaises et étrangères, spécialisée dans la prise en charge des troubles émotionnels (anxiétés, dépressions, troubles bipolaires…) ;

 

le Dr Nicolas DUCHESNE, Psychiatre à Montpellier, membre de l'IRCCADE ;

 

le Dr Franck PEYRÉ, Psychiatre à Bordeaux, membre de l'IRCCADE.



Mars 2019 [Atelier] TCC des troubles anxieux chez l'enfant

Avec le Dr Hélène DENIS, Pédopsychiatre au CHU Montpellier.

La TCC est l’indication de première intention pour le traitement des troubles anxieux de l’enfant et de l’adolescent. Son efficacité est largement démontrée dans des publications internationales, avec des taux de rémission de 55 à 85 % et un maintien des gains maintenant établi à plus de 15 ans. Dans un grand nombre de pays, les enfants anxieux sont pris en charge selon un protocole commun de TCC pour lequel un manuel permet aux thérapeutes, quelle que soit leur expérience en TCC, d’être guidés tout au long des séances. Le patient a également un manuel qui lui permet de suivre les étapes et de réaliser les tâches à domicile. Ces protocoles sont transdiagnostiques, c’est-à-dire communs pour tous les diagnostics : anxiété de séparation, anxiété généralisée, anxiété sociale, trouble panique, phobies spécifiques, refus scolaire anxieux.

 

Désormais, un tel protocole et son manuel existent en français pour les jeunes de 3 à 17 ans. Ils ont été présentés dans leur ensemble afin que les thérapeutes puissent se les approprier. Chaque étape a été décrite. Les thérapeutes ont été guidés dans l’utilisation de ces outils qui nécessitent une bonne connaissance de l’anxiété de l’enfant ou de l’adolescent, et une flexibilité dans le déroulement de la thérapie afin de s’ajuster au plus proche des besoins de chaque patient.

 

Des données actualisées ont été transmises sur les troubles anxieux des enfants et adolescents, du devenir de ces patients au long cours et de la place accordée aux parents lors de la thérapie. De nombreux exemples ont été présentés afin d’évoquer chaque trouble anxieux. Des jeux de rôle ont été proposés afin d’évoquer concrètement les différentes situations d’anxiété de l’enfant et de l’adolescent.


Février 2019 [Conférence] Trouble Panique Agoraphobie

Prise en charge en Thérapie Comportementale et Cognitive du Trouble Panique Agoraphobie (TPA).

 

Conférence gratuite organisée pour les étudiants en Psychologie, par le Dr Rachel LEDIEU et le Dr Vincent LE ROY, psychiatres, membres et enseignants de l'IRCCADE.



Novembre 2018 [Conférence] Soirée thématique

M. Benjamin LOGAN, Interne en Psychiatrie à Toulouse et co-fondateur de la société Med-Ebloom est venu animer une conférence thématique sur l'utilisation des nouvelles technologies en psychothérapie et présenter une plateforme Web et une application dédiées à l'e-médecine en psychothérapie en cours de développement par sa société.

 

Ces outils permettront entre autre de prescrire au patient des exercices cognitivo-comportementaux et expositions thérapeutiques en réalité virtuelle qu'il pourra retrouver sur son application, et ensuite d'en suivre l'observance par le biais de la plateforme Web.


 

L'intervention de M. LOGAN a permis de présenter le projet plus en détails et de recruter des thérapeutes "bêta-testeurs" pour début 2019 qui participeront à l'élaboration de la solution grâce à leurs retours et propositions.

 

Les membres de l'IRCCADE qui étaient présents ont ensuite pu tester un environnement de réalité virtuelle permettant une exposition à la phobie des hauteurs.



Octobre 2018 - Remise des diplômes à la promotion EPTHECC 2016/2018

A l'occasion de la conférence de Mme PAGE, a eu lieu la remise de diplômes aux étudiants de la promotion 2016/2018 par le Docteur ELAYLI, Directeur de l'Enseignement de l'IRCCADE, en présence de quelques uns des enseignants du programme EPTHECC : Dr Jean-Marie BONNIN, Dr Gisèle GEORGE, Dr Rachel LEDIEU, M. Bertrand LLORET, Président de l'IRCCADE et Dr Alain SAUTERAUD.

 

Félicitations à toutes et tous !



Octobre 2018 [Conférence et Atelier] - Thérapie Comportementale Dialectique (TCD)

Mme Dominique PAGE, Docteur en psychologie à Prangins (Suisse) est venue présenter une conférence et animer un atelier de formation sur la Thérapie Comportementale Dialectique.


La Thérapie Comportementale Dialectique (TCD) est un programme thérapeutique développé par Marsha Linehan (Université de Washington) pour les personnes souffrant de difficultés de régulation des émotions (par ex. : trouble de la personnalité émotionnellement labile de type impulsif ou borderline) et de dyscontrôles comportementaux sévères (par ex. : automutilations, conduites de dépendance, troubles alimentaires, etc.).

 

L’objectif de la journée de formation était d’apporter un éclairage sur la conception biosociale du trouble de personnalité émotionnellement labile/borderline, de faire un point de situation sur les traitements à la disposition des cliniciens et de présenter dans les grandes lignes les composantes fondamentales de la TCD.

 

Trois ensembles de stratégies thérapeutiques ont été travaillés plus en détail : les alternatives aux comportements problématiques via la gestion des émotions, l’analyse comportementale en chaîne et la gestion de la crise.


Bibliographie :

  • Linehan, Marsha M. :
    • Manuel d’entraînement aux compétences pour traiter le trouble de personnalité état-limite (2000) Editions Médecine et Hygiène, Genève, traduction par Dr Pierre Wehrlé et Dominique Page
    • Manuel d’entrainement aux compétences TCD (2017) Editions Médecine et Hygiène, Genève, traduction par Dr Paco Prada, Rosetta Nicastro et Dr Nader Perroud
    • Traitement cognitivo-comportemental du trouble de la personnalité état-limite (2000) Editions Médecine et Hygiène, Genève, traduction par Dominique Page et Dr Pierre Wehrlé
  • Page, Dominique : Borderline  retrouver son équilibre (2006) Editions Odile Jacob, Paris
  • Cousin, Gaëtan ; Page, Dominique : Le Bien-être émotionnel ; neuf clés pour vivre la pleine conscience (2017)

Mai 2018 [Atelier] - Anorexie mentale : développement et TCC

Avec le Dr Gisèle GEORGE (Pédopsychiatre, Paris) et le Dr Alain PERROUD (Psychiatre, Genève)

 

L’anorexie mentale a longtemps été l’apanage des adolescentes. Aujourd’hui elle touche une population plus jeune, non pubère, mais aussi plus âgée ou masculine. La recherche de la maigreur reste la principale porte d’entrée mais il s’y ajoute désormais des préoccupations orthorexiques diverses.

 

Si la symptomatologie clinique est souvent à l’identique dans toutes ces populations, l’analyse fonctionnelle cognitive, comportementale et les prises en charge ont dû évoluer. Les études actuelles montrent qu’il n’existe aucune technique psychothérapeutique individuelle efficace dans le traitement de l’anorexie mentale. Seule la thérapie de famille pour les plus jeunes montre une nette supériorité. Toutefois, les techniques de la TCC gardent tout leur intérêt à certaines étapes du traitement.

 

Pour ces nouveaux patients, la nécessaire implication de leur famille nous oblige à revisiter nos connaissances et notre savoir en particulier sur l’alliance thérapeutique qui est particulièrement délicate dans ce trouble. Les objectifs à atteindre sont loin d’être communs :

  • Le thérapeute vise la sérénité vis-à-vis de l’alimentation, un équilibre physiologique et un bien-être psychique.
  • Les parents : le maintien du poids afin que le jeune poursuive ses études et activités dans lesquelles il excelle bien souvent.
  • La cessation des tensions et conflits autour des repas.
  • Le(la) patient(e) aspire à un contrôle parfait de soi et de ses besoins bien qu’il(elle) l’ait perdu depuis bien longtemps en fait.

Au cours de cet atelier, nous avons présenté un outil, utile quel que soit l’âge, afin d’évaluer le trouble et son évolution, d’impliquer le patient et sa famille et d’obtenir une meilleure collaboration thérapeutique.

 

Du fait du changement de la population anorexique, il s’est avéré nécessaire de repenser la dynamique comportementale, cognitive et émotionnelle du trouble.

 

L’analyse fonctionnelle présentée lors de cette journée est le fruit d’une élaboration réflexive, d’une pratique clinique, de deux thérapeutes spécialisés en TCC, en thérapie familiale, en anorexie mentale de l’enfant de l’adolescent et de l’adulte. Parallèlement, cette collaboration a permis d’élaborer un nouveau déroulé de la prise en charge en intégrant des techniques comportementales, cognitives, émotionnelles, de pleine conscience et bien sûr familiales.

 

En seconde partie, les orateurs les ont présenté sous forme essentiellement interactive avec de nombreux jeux de rôle.


Mai 2018 [Conférence] - TCC du Trouble Anxieux Généralisé (TAG)

Conférence organisée pour les étudiants de psychologie (Master 1 et 2)

 

Par le Dr Franck PEYRÉ, psychiatre à Bordeaux, membre de l'IRCCADE.


Mars 2018 [Atelier] - Thérapie de couple 3ème vague

Avec Mme Claire-Marie BEST, Docteur en psychologie (Paris)

 

La pratique de la thérapie de couple a évolué au gré des trois vagues des thérapies cognitives et comportementales en suivant les mouvements épistémologiques respectifs. Depuis quelques années, le contextualisme fonctionnel, décrit par S. Hayes, offre un nouveau paradigme pour appréhender les difficultés d'interaction entre le patient et l'environnement. Il ne s'agit plus seulement d'agir sur les variables internes du sujet mais de prendre aussi en compte les éléments du contexte qui engendrent les problèmes de couple et leurs conséquences (contingences).

 

Dans cette perspective, A. Lev et M. McKay (2017) ont appliqué la Thérapie d'Acceptation et d'Engagement (ACT) aux difficultés de couples en intégrant les schémas précoces inadaptés à une approche comportementale et contextuelle. Pour ce faire, les auteurs proposent un protocole en plusieurs étapes. D’abord, le thérapeute présente dix schémas interpersonnels dès le début de la thérapie, permettant de mieux discerner les patterns comportementaux dans lesquels les couples se sentent "coincés". Puis il aide les partenaires à identifier les situations déclenchantes lors des conflits ainsi que les stratégies comportementales inadaptées. Les processus d'acceptation, de défusion et de prise de perspective favorisent ensuite l'activation de nouveaux comportements engagés vers des actions valorisées pour le couple. La thérapie a pour objectif de créer une autre relation aux évènements psychologiques négatifs (pensées, images, émotions) lors des interactions conflictuelles.

 

Objectifs :

  • Présenter les arguments théoriques qui sous-tendent la thérapie ACT de couple
  • Décrire les principales étapes qui suivent le processus de changement
  • Proposer des jeux de rôles collectifs pour s'entraîner aux exercices formels
  • Fournir à chaque participant un document de travail reprenant la présentation théorique et les exercices

Décembre 2017 [Conférence] - TCC de la dépression

Conférence organisée pour les étudiants de Master 1 et Master 2 de Psychologie

 

Par le Docteur Jean-Marie BONNIN, Psychiatre à Bordeaux, membre de l'IRCCADE.


Octobre 2017 [Conférence] -  Les relations entre la mémoire et la conscience au cœur des troubles cognitifs dans l'ESPT

Avec M. M. David CLARYS, Psychologue à Poitiers

 

Cette conférence s'inscrivait dans le cadre d'un atelier de formation sur la TCC de l’État de Stress Post-Traumatique

animé par le Dr Bruno GONZALES (voir ci-après).


Octobre 2017 [Atelier] - TCC de l'Etat de Stress Post-Traumatique

Avec le Dr Bruno GONZALES, psychiatre et membre de l'IRCCADE

 

Le Trouble de stress post traumatique est une pathologie mentale décrite depuis l’antiquité dont la reconnaissance sociétale et médicale ne cesse d’évoluer. Le DSM 5 apporte un nouvel éclairage. C'est un trouble fréquent dans la population générale (prévalence de 1 à 15 % selon les pays), et très présent dans les suites de certains types d’expositions traumatiques (75 % après un viol).

 

La psychothérapie comportementale et cognitive est reconnue comme étant la stratégie thérapeutique la plus active parmi toutes les modalités thérapeutiques évaluées mais dans un peu plus que 50 % des cas.

 

L’atelier propose une approche théorique très restreinte. Il est centré sur la présentation d’une stratégie psychothérapeutique comportementale cognitive et émotionnelle novatrice et intégrant des solutions thérapeutiques aux entraves classiques de la TCC. Les différentes phases de la thérapie sont expliquées ainsi que les options thérapeutiques spécifiques des impasses classiques de la TCC. Des extraits vidéo et des jeux de rôle illustrent les points clés.


Juin 2017 [Atelier] - Comment devenir un Psychothérapeute vraiment expérientiel ?

Avec le Dr Matthieu VILLATTE, Psychologue à Seattle (États-Unis)

 

Si les techniques des thérapies de 3ème vague ont été largement diffusées en France ces 10 dernières années, leur application dans un cadre véritablement expérientiel constitue encore souvent un défi pour les thérapeutes. Le désir de transparence, la volonté d'obtenir des progrès rapides, ou la difficulté à transformer le savoir théorique en pratique concrète peuvent conduire les thérapeutes à devenir trop directifs et didactiques, ou à l'inverse, abstraits et confus. La possibilité de développer l'autonomie des patients dans l'observation fine et pragmatique de leur expérience s'en trouve alors amoindrie.

 

Les techniques expérientielles perdent leur pouvoir de transformation profonde ; les échanges deviennent moins personnels et riches de sens ; le travail thérapeutique devient moins intéressant et satisfaisant pour le thérapeute également.

 

Dans cet atelier pour thérapeutes ayant déjà une pratique de thérapies de 3ème vague, l'objectif est d'atteindre un niveau d'expertise avancée dans la pratique expérientielle. Nous nous appuyons sur les principes de la psychologie comportementale contextuelle, dont les applications ont été particulièrement développés au sein de la thérapie d'acceptation et d'engagement (ACT), mais qui sont adaptés à tous les modèles de la 3ème vague (ex. thérapies basées sur la pleine conscience, thérapie dialectique comportementale, thérapie méta-cognitive) et aux thérapies expérientielles en général (ex. psychodynamique, hypnose, gestalt).

 

L'objectif de cet atelier est de développer ses compétences dans la pratique expérientielle sans exercices, appliquée dans une conversation naturelle avec le patient et le positionnement thérapeutique curieux, ouvert et non-directif, et, grâce à des exercices pratiques, des vidéos, des mises en situation et des jeux de rôle, d'apprendre à accompagner les patients dans l'observation de leurs propres expériences, et à tirer des enseignements adaptés à leur choix de vie personnels (ex. comment favoriser l'observation autonome plutôt que la psycho-éducation didactique ?). Enfin, l'objectif est de développer sa capacité à s'adapter à des situations variées sans se départir de son positionnement expérientiel (ex. comment ne pas tomber dans les excès d'explications ou les batailles d'arguments avec les patients dépendants, rigides, excessivement compliants, ou bloqués).

 

Matthieu VILLATTE est psychologue et docteur en psychologie, formateur et chercheur à Seattle aux États-Unis. Après avoir soutenu sa thèse en France, il a effectué un séjour post- doctoral à l’Université de Reno, Nevada, sous la supervision de Steven Hayes, fondateur de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT). Depuis, en tant que formateur reconnu par l’Association for Contextual Behavioral Science (ACBS), il a animé plus de 90 ateliers sur les thérapies de 3ème vague en Amérique du Nord et du Sud, en Australie-Nouvelle-Zélande et en Europe. Il est auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages et chapitres d’ouvrage sur les thérapies de 3eme vague et sur la pratique expérientielle, dont le premier manuel ACT en français, et le récent Mastering the Clinical Conversation : Language as Intervention, co-écrit avec Jennifer Villatte et Steven Hayes, sur l’utilisation expérientielle du langage en psychothérapie.



Mars 2017 [Atelier] - Thérapie basée sur la Pleine Conscience et la Compassion

Avec le Pr Pascal DELAMILLIEURE, Psychiatre à Caen

 

La Mindfulness Basée sur la Compassion et l’Insight (MBCI) est une approche thérapeutique inspirée de la Thérapie Fondée sur la Compassion (TFC) créée par le Pr Paul Gilbert et de la mindfulness fondée sur la compassion. Cette dernière correspond à l’approche laïque de la mindfulness, de la compassion et de l’insight (vision pénétrante) issue de la tradition bouddhiste tibétaine (Mahayana) mise en place par la UK Mindfulness Association.

 

L’atelier a porté sur l’éveil de la compassion à travers la pratique du MBCI. Afin de travailler à éveiller la compassion, il est important de comprendre comment nos émotions fonctionnent et ce qui nous motive. Nous avons donc abordé les systèmes de régulation émotionnelle, et nous avons exploré la façon dont le système d’apaisement et d’affiliation est essentiel à l'équilibre de nos systèmes des conduites et de menace. Pour beaucoup de gens ce système est sous-évalué et sous-développé. Un des principaux objectifs de cet atelier a été de développer les capacités du système d’apaisement et d’affiliation (pour soi et de soi vers les autres et des autres vers soi), car il s'agit d'un point d'accès clé de l’entrainement à la compassion. L’utilisation de la compassion en imagerie mentale consititue ainsi une part importante de l’intervention thérapeutique avec la méditation Pleine Conscience.

 

Le Professeur Pascal Delamillieure (MD, PhD), est Professeur de Psychiatrie et Psychothérapeute au CHU de Caen. Il s’inscrit dans le champ des psychothérapies intégratives (Thérapie Fondée sur la Compassion (TFC), Internal Family System Therapy (IFS), Mindfulness (MBLC, MBCI), Thérapie d’Acceptation et d’Engagement (ACT), Hypnose et psychothérapie ericksonienne, Process com...). Il a déjà animé plus d’une vingtaine de groupes de Mindfulness. Il est enseignant en TFC et Mindfulness (MBLC et MBCI).


Mars 2017 [Conférence] - TCC du TDA/H

Conférence organisée pour les étudiants de Master 1 et Master 2 de Psychologie

 

Par le Dr Candice BLONDEAU, pédopsychiatre à Bordeaux, membre de l'IRCCADE.


Janvier 2017 [Conférence] EMDR et TCC : Approche comparative

Avec M. Damien FOUQUES, Psychologue à Paris

 

Ont été présentés de manière comparative les modèles TCC et EMDR de l’acquisition des troubles psychiques en mettant en lumière les points communs et les divergences : modèle du traitement adaptatif de l’information de Francine Shapiro (T.A.I.) et les théories de l’apprentissage.

 

Les stratégies thérapeutiques de ces deux modèles ont été évoquées. Partant du principe que le public est familier des TCC, l’approche et le protocole EMDR ont été largement détaillés. Des vignettes cliniques ont illustré le propos.

 

Les hypothèses concernant le mode d’action des stimulations oculaires ont été exposées. Les principales études d’efficacité comparée ont été résumées (études portant essentiellement sur le traitement de l’ESPT), ainsi que celles portant sur la question débattue de l’efficacité des stimulations oculaires : vues par certaines comme inutiles, ce qui tendrait à laisser penser que les ingrédients actifs de la thérapie EMDR seraient uniquement ceux des TCC (notamment l’exposition) Vs. celles qui tendent à montrer une spécificité des mouvements oculaires.


Décembre 2016 [Conférence] - TCC de l’Épisode de Stress Post-Traumatique

Conférence organisée pour les étudiants de Master 1 et Master 2 de Psychologie.

 

Par le Docteur Bruno GONZALES, Psychiatre, et M. Bertrand LLORET, Psychologue,

membres de l'IRCCADE.


Octobre 2016 [Atelier] - "La TCC dans tous ses états"

Avec le Dr Aurélia SCHNEIDER, Psychiatre à Paris

 

Depuis quelques années, le nombre de patients consultant pour burn out d'origines variées a considérablement augmenté. Ce constat nous amène à envisager une prise en charge à la fois "sur mesure”, structurée et reproductible pour ces patients à haut risque de rechutes et de désocialisation. Une fois la phase aigüe traitée, quelles stratégies préventives leur proposer ? La majorité des patients suivis a bénéficié d'une prise en charge qui s'est organisée au fil des années, associant du travail cognitif "d'inspiration Beckienne", des outils issus du mindfulness, des apprentissages de compétences sociales ciblées et éventuellement de gestion du temps.

A l'aide de cas cliniques issus de différents dossiers, on pourra voir comment le patient s'équipe d'un savoir faire permettant de mieux faire face aux situations à risques, notamment celle de harcèlement si souvent retrouvée.

 

En dernière partie de journée, il sera question de la prise en charge de patients sévèrement hypocondriaques. L'outil spécifique, typiquement du registre cognitivo-comportemental, mis au point dans le cadre des consultations répétées sur ce thème, a donné des résultats très encourageants et mérite d'être évoqué.


Juin 2016 [Conférence] - Trouble Anxiété Sociale

Conférence organisée pour les étudiants de Master 1 et Master 2 de Psychologie.

 

Par le Docteur Raymond ELAYLI, psychiatre à Bordeaux, ancien Président de l'IRCCADE.


Juin 2016 [Atelier] - Soigner le deuil prolongé/compliqué

Avec le Dr Alain SAUTERAUD, Psychiatre à Bordeaux, membre de l'IRCCADE

 

Le deuil est reconnu depuis peu comme pouvant générer une pathologie mentale, communément appelée  "deuil compliqué", "deuil prolongé" ou encore "deuil pathologique" ou plus récemment "deuil complexe et persistant" (DSM-5, 2013).

 

Le deuil compliqué se caractérise par une douloureuse nostalgie pour le défunt qui manque cruellement à l’endeuillé. Cet "état de manque" chronique du défunt est spécifique du deuil pathologique mais il s’y ajoute des symptômes d’état de stress post-traumatique et d’épisode dépressif. 1 à 4 % de la population générale et 11 % des endeuillés souffriraient de deuil compliqué.

 

La psychothérapie comportementale et cognitive est connue comme étant plus active que toute autre modalité thérapeutique testée. Les médicaments sont peu utiles dans le deuil prolongé.