[Web-conférence] Prendre en charge les Troubles du Comportement Alimentaire avec les TCC

Des études contrôlées et des études de suivi ont démontré l'efficacité de la thérapie comportementale et cognitive (TCC) dans le traitement des TCA. Plusieurs revues de littérature systématisées ont confirmé ces résultats : NICE (Wilson & Shafran, 2005), Cochrane (P. J. Hay, Bacaltchuk, & Stefano, 2004; P. P. Hay, Bacaltchuk, Stefano, & Kashyap, 2009).

Il existe aussi des données prometteuses en ce qui concerne le traitement spécifique de l’anorexie restrictive, même si cette dernière semble plus réfractaire lorsqu’elle est chronique. La TCC est également un traitement efficace de l’hyperphagie boulimique (Binge Eating Disorder). Bref, ce type de thérapie est celui qui a le mieux fait ses preuves dans le traitement des troubles du comportement alimentaire.



20:00

Web-conférence gratuite réservée aux étudiants en Psychologie (Master 1 et Master 2)

Inscription obligatoire auprès du secrétariat

Veuillez joindre une copie de votre certificat de scolarité à votre demande

secretariat@irccade.com

Afin de permettre à un large public étudiant de participer à cette conférence, celle-ci est proposée sous forme de Webinaire (via la plateforme ZOOM).

 

Les identifiants de connexion seront communiqués après inscription auprès du secrétariat.



Informations sur la Conférence

Depuis sa création en 1993, l'IRCCADE a le souci de diffuser les données scientifiques sur lesquelles sont basées les thérapies comportementales et cognitives et d'en enseigner les pratiques, avec les meilleurs spécialistes nationaux et internationaux francophones (anglais, canadiens, suisses, belges...), responsables ou chargés d'enseignement dans les universités de médecine et de psychologie.

 

Depuis plusieurs années, l'association organise des conférences gratuites pour les étudiants en Psychologie, visant à leur présenter les méthodes de prise en charge de troubles spécifiques en Thérapie Comportementale et Cognitive.

 

Cette conférence sera animée par le Dr Nathalie MORAGUES, psychiatre et psychothérapeute, membre et enseignante au sein de l'association.