Prix IRCCADE : Interview du Dr Alain SAUTERAUD

Interview du Dr Alain SAUTERAUD, Président du Jury

logo_prix_IRCCADE.jpg



Pourquoi avoir créé le prix IRCCADE ? AS.jpg

Dr Alain Sauteraud : notre but est de valoriser un travail de recherche original, susceptible d’améliorer d’une manière ou d’une autre la pratique des thérapies comportementales et cognitives. La création d’un prix en elle-même n’est pas très nouvelle. La nouveauté est que ce soit une Association de formation aux psychothérapies qui récompense un travail scientifique.

Pourquoi est-ce important, selon vous ?

Dr Alain Sauteraud : parce qu’en matière de psychothérapies, la France est le pays d’un paradoxe : l’essentiel des travaux de recherche a lieu à l’hôpital ou à l’université, et les thérapies comportementales et cognitives y sont marginales. Or, l’enseignement des thérapies comportementales est confié, depuis ses débuts dans les années 70, essentiellement aux associations (à l’exception notable de quelques rares très bonnes universités). Enfin, la pratique de ces méthodes relève dans l’immense majorité de travailleurs indépendants libéraux, qu’ils soient psychologues ou médecins. Nous voulons donc rétablir un pont entre la recherche, l’enseignement et les praticiens. L'IRCCADE a donc décidé de créer un « zoom » sur un travail que nous sommes à même de juger, d’évaluer et de récompenser.

En quoi consiste la récompense ?

Dr Alain Sauteraud : la récompense remise au vainqueur est de 2000 euros et d’une année d’enseignement à l’une des formations de l’IRCCADE. Ce geste fort constitue une valorisation réelle, ce n’est pas seulement honorifique. Nous espérons par-là inciter des chercheurs à mettre en avant leurs données auprès des praticiens eux-mêmes, au lieu de le cantonner dans l’anonymat de leurs travaux destinés à des publications au final très peu lues. Les articles référencés dans les banques de données sont lus - je crois - en moyenne 15 fois dans le monde !

Quelle place ce prix a-t-il pour les travailleurs indépendants dont vous parlez ?

Dr Alain Sauteraud : nous espérons que les praticiens seront encouragés à travailler sur leur file active et à proposer des études que l’on appelle naturalistiques.

N’y a-t-il pas une inégalité de chance entre un travail de recherche qui répond aux standards scientifiques les plus classiques et un travail clinique mené par un praticien ?

Dr Alain Sauteraud : non, car le prix comprend trois notes d’égale importance qui récompensent : 1) la qualité scientifique, 2) l’originalité, et 3) l’importance pour le développement des psychothérapies comportementales et cognitives. Ainsi, une étude bien faite portant sur quelques patients dans un contexte bibliographique maîtrisé aura autant de chance - voire plus - qu’un gros travail biologique portant sur le dosage de l’ocytocine dans l’empathie.

Faut-il être membre de l’IRCCADE pour postuler ?

Dr Alain Sauteraud : pas du tout, ni d’ailleurs membre d’aucune association particulière, ni même formé aux thérapies comportementales ! Il faut juste être un professionnel de santé mentale quel qu’il soit (les chercheurs et les infirmiers peuvent présenter un travail) et que la recherche ait eu lieu en France ou que le lieu d’exercice du postulant soit en France. Un étranger travaillant en France peut postuler. Le détail est sur le site de l’IRCCADE.

Malgré tout, n’allez-vous pas favoriser vos membres ?

Dr Alain Sauteraud : pourquoi le ferions-nous ? Le but n’est pas de se récompenser dans un « entre soi », ce qui n’aurait aucun intérêt. Nous voulons au contraire créer un événement qui récompense un travail de qualité. De plus, le jury comprend 5 juges dont deux personnalités scientifiques extérieures à Bordeaux, et l’une d’entre elles n’est pas membre de l’association. Cela garantit une très bonne objectivité de jugement des travaux.

Quels bénéfices attendez-vous pour l’association IRCCADE ?

Dr Alain Sauteraud : Nous espérons transmettre l’éthique de l’IRCCADE qui vise à ce que les techniques, méthodes et protocoles psychothérapeutiques enseignés soient en lien étroit avec le monde scientifique. C’est aussi une manière d’attirer l’attention de la communauté psychothérapeutique sur notre association qui fête l’année prochaine ses 25 ans d’existence et qui organise près de 8.000 heures de formation par an.

Le prix sera-t-il pérenne ?

Dr Alain Sauteraud : nous analyserons cet événement après la remise du premier prix en octobre 2017, mais l’idée est de l’organiser tous les deux ans.

Concrètement comment postuler ?

Dr Alain Sauteraud : il suffit que chaque candidat envoie son dossier avant le 15 juin 2017. Tous les renseignements sont sur http://www.irccade.com/index.php?pages/Prix-IRCCADE

Merci de ces précisions et nous souhaitons un grand succès au Prix IRCCADE !





► Télécharger le règlement : Reglement_prix_Irccade_2017.pdf

► Télécharger l'affiche/flyer : affiche_flyer_prix_irccade_2017.pdf




N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement complémentaire